Musique : Ferre Gola recouvre sa liberté

L’artiste musicien Ferre Gola qui a été emprisonné depuis le 03 juin dernier, est sorti, tôt dans la matinée du lundi 08 août 2022, de la prison en France.

Selon son avocat, il a bénéficié d’une liberté conditionnelle. « Il est présentement chez lui à la maison », a affirmé Mtre Hugues Matadi, son avocat.

Il faut le rappeler que l’artiste a été incarcéré en France le 03 juin 2022, à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

La rédaction

Page rose : Olive Lembe souffle son énième bougie d’anniversaire

La première dame honoraire de la République, Olive Lembe Kabila souffle, ce vendredi 29 juillet, son enième bougie d’anniversaire de naissance.De tels moments n’arrivent pas toujours. Et quand ça tombe à point nommé, il est de notre devoir de les immortaliser en lettre de noblesse.

Et à une personne de bienfaisance, les mots n’en manquent pas pour lui souhaiter toutes les merveilles du monde pour tout ce qu’elle entreprend en guise du bien-être de sa communauté.

Tous les regards sont braqués à Maman wa Roho comme on l’appelle affectueusement, pour lui inonder d’une pluie torrentielle de félicité dont les œuvres parlent toujours à sa place.

Au nom de toute la rédaction d’axenordsudmedia, nous souhaitons un heureux anniversaire à Maman Olive Lembe Kabila. Que cet énième bougie contribue énormément à votre santé financière, afin que vous continuez toujours à œuvrer au service de ceux-là qui en ont besoin.

La rédaction

Parquet près la cour de cassation : JM Kabund en homme libre, après sa première audition

Le nouveau challenger au Président de la République, Jean-Marc Kabund vient de regagner sa maison, en homme libre, après son audition au bureau du Procureur Général près la Cour de Cassation.

Le Président national du parti Alliance a passé la la quasi-totalité de sa journée, dans cette instance judiciaire. La prochaine étape de son instruction est annoncée pour le 2 août prochain.

Bien avant sa descente au parquet près la cour de cassation, quelques incidents ont été enregistrés au niveau du boulevard du 30 juin, entre un échantillon de ses militants qui l’escortaient et les éléments de la police.

Ce qui est de sa convocation, le nouvel opposant au régime actuel avait tenu des propos musclés à l’endroit du Chef de l’État, lors de sa sortie médiatique du 18 juillet, date à laquelle il a lancé officiellement son parti politique.

Rédaction

Enlèvement de Jimmy Kitenge : Le PPRD exige sa libération immédiate

Politique

Le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), parti cher à Joseph Kabila, dénonce fermement l’enlèvement de l’un des cadres du parti, Jimmy Kitenge, survenu dans la matinée de ce mardi 26 juillet, par les agents de l’ANR.

Selon nos sources digne de foi, il aurait été interpellé devant les les locaux de la chaîne de télévision Canal Congo (CCTV) où il se rendait pour participer à une émission politique.
En connaissance de cause, ce parti de l’opposition tient la communauté internationale en témoin et exige la libération sans condition de son secrétaire national en charge de la communication et médias.

Par la même occasion, le PPRD attiré l’attention de la communauté nationale et internationale, les ONGD des droits de l’homme sur la dégradation du climat politique en RDC à l’aube des élections, apprend-on d’un communiqué du département de la communication et médias, parvenu à votre rédaction.

La rédaction

TRISTE NOUVELLE : LE JOURNALISTE SPORTIF PATRICK LUPIKA KABWISI N’EST PLUS

C’est avec un cœur plein de consternation que la rédaction de club des sports annonce la mort du journaliste sportif Patrick Lupika Kabwisi.

À en croire certaines sources familiales l’ancien journaliste de Kyondo tv et de Digital Congo serait mort de suite d’une noyade dans une piscine depuis le Canada où il se journait depuis un temps.

Nos sincères condoléances à toute la presse sportive ainsi qu’à sa famille biologique.

La rédaction

Afrique : Édouard Dos Santos, ancien président angolais, décédé en Espagne

Une mauvaise nouvelle pour toute l’Afrique, et plus spécifiquement pour tout le peuple angolais. Ce n’est rien d’autre que le décès de l’ancien président d’Angola, Édouard Dos Santos, ce vendredi 08 juillet 2022, en Espagne.

De nos sources concordantes, l’ex chef d’état angolais a succombé de suite d’un arrêt cardiaque, à la clinique Teknon de Barcelone, où il était admis en soins intensifs, depuis mars 2022.

Parti vers l’au-delà, Edouard Dos Santos leguerait une grande fortune à sa descendance. Il a été parmi les présidents les plus rémunérés du continent.Il faut le rappeler que, pendant son hospitalisation, sa fille, Tchizé Dos Santos, aurait récemment porté plainte auprès de la police régionale catalane, pour tentative d’homicide contre son père, mettant en cause sa femme Ana Paula et le médecin.

La rédaction

Kinshasa : Olive Lembe apporte son soutien à Fils Mukoko

Éprise d’un coeur généreux, Mme Olive Lembe Kabila, épouse du président honoraire de la RD-Congo, vient en aide à son compatriote Fils Mukoko, l’un des cadre de l’UDPS.

Elle n’a jamais fermé les yeux face à toutes les situations préoccupantes dans la société. Elle marque toujours des points dans son panier.
Quoi dire de plus ! Malgré les clivages politiques, elle s’est permise de prendre en charge les soins médicaux de celui que l’on appelle « Gardien du temple » par les acolytes du parti présidentiel.

Ce geste posé par la première dame honoraire prouve à suffisance que l’on est un seul peuple uni et indivisible. Et l’entraide et pardon mutuel doivent être le repas quotidien de tous les congolais.
Rédaction

RDC : Vital Kamerhe acquitté du procès 100 jours

La cour d’appel de Kinshasa/Gombe vient de rendre son verdict final sur l’affaire 100 jours qui faisait couler beaucoup d’encre et de salive.

Se référant à sa sentence, Vital Kamerhe, président de l’UNC et Samih Jammal, président de la société Samibo, ont été blanchis de cette affaire de détournement des derniers publics alloués au programme 100 jours du Chef de l’État, dans son axe lié à la construction des maisons préfabriquées.
Après l’emprisonnement de quelques mois, Vital Kamerhe avait reçu une liberté provisoire pour des raisons de santé.

Le camp de l’UNC chante la victoire tant réclamée depuis l’incarcération de leur leader Maximo.

« Nous disons merci à la justice juste et au peuple congolais pour le soutien et l’accompagnement. Dieu est grand ! », écrit Michel Moto, assistant principal de Vital Kamerhe, sur Twitter.

La rédaction