Message de vœux des enfants de militaires et policiers au Chef de l’État

Dans un message de voeux adressé au President de la republique le vendredi 01 janvier 2021, les enfants de militaires sous la coordination de Magdala Leontine Kasonga, coordinatrice de cette structure, ont souhaité un vœux de bonheur, de santé, de longévité et prospérité à celui qu’ils appellent affectueusement papa, car il est le commandant suprême des forces armées de la République.

Ces jeunes réunis au sein d’une structure dénommés « Forum International des enfants des Militaires et Policiers de l’espace Francophone » et souhaitent accompagnés le Président de la République dans la réussite de sa vision pour le Congo.
Après les avoir prêter une oreille attentif lors des consultations, ces enfants des militaires sont le plus en plus motivés à poursuivre leur combat sur la défense du cause des enfants et familles des militaires et policiers Congolais.
« Nous enfants de militaires et policiers réunis au sein du forum international des enfants de militaires et policiers de l’espace francophone, présentons ce jour nos vœux de bonheur, de bonne santé, de la longévité au chef de L’État commandant suprême des forces armées de notre pays » peut on lire dans ce message.

Richard mfumu

Axe nordsud média au cœur de l’actualité présente ses vœux les meilleurs à vous son lectorat

Vous avez cru en nous, vous avez contribué d’une manière d’une autre, vous avez été nombreux et fidèles. Votre confiance en 2020 aura été un gage de votre engagement pour l’essor merveilleux de cette œuvre de l’esprit, de cet instrument de la démocratie ouvert à tous, la République Démocratique du Congo et sa diaspora.

En cette année 2021, le Directeur général, Nharly Amisi et son équipe Rédactionnelle qui prennent un nouvel élan pour traverser son 1 an vous souhaitent plein succès dans toutes vos entreprises !

Pour Axenordsudmédia, Nharly A. Directeur Général.

Kinshasa: Manda Chante sera en concert à Chez Ntemba ce samedi 19 décembre 2020 à 19h30

Décidément, Mkumu Manda Chante annonce, à travers Axenordsudmédia au cœur de l’actualité, son concert qu’il va livrer au village Chez Ntemba, le samedi 19 décembre 2020, situé dans la commune de la Gombe dans quelques encablures du rond point Forescom sur l’avenue du Port.

Sur ce, il en appelle aux mélomanes de la bonne musique de venir nombreux pour écouter le seul héritier de Papa Lutumba Simaro Masiya à partir de 19h30.

Axe nord sud média

2ème édition Kusema: Joël Lolekonda éblouit le public à texaf Bilembo

Joël Lolekonda, artiste Slameur a éblouit le public par ses slams évangéliques en marge de la 2ème édition de la scène slam Kusema organisée, le dimanche 29 novembre 2020, dans la salle des artistes à l’espace de Texaf Bilembo.

Cette scène de slam évangélique, en effet, est issue lors d’une retraite que le slameur s’est inspiré contrairement à d’autres moyens d’évangélisation. De ce fait, Joël Lolekonda a jugé bon de transmettre l’évangile en slamant pour édifier le peuple de Dieu.

“Comme toute personne qui a un chef d’œuvre, pour cette fois le récit « Mon père avait dit » est celui que je prend à cœur, en se souvenant de sa mémoire lui qui est si tôt parti », a-t-il fait savoir. Visiblement, à l’en croire cette scène évangélique vise à faire convertir plusieurs âmes en les emmenant vers le Christ.

Cette soirée s’est clôturée par une séance des interviews, des danses qui explique une musique religieuse accompagnée des différents instruments musicaux notamment la guitare, le violon etc le prochain rendez-vous est pris pour l’année prochaine.

Rappelons que suite au COVID-19 que cette cérémonie est intervenue à cette fin d’année, habituellement elle intervient au cours de deux premiers mois de l’année.

Nodriche kasai

Fructueux échanges entre Julien Babete Yandi et un groupe de jeunes à Bandalungwa

Ils ont bravé le soleil de plomb. Ils, ce sont des jeunes regroupés au sein de l’asbl Alliance des Jeunes Kinois venus écouter un digne fils de la diaspora congolaise, Julien Babete Yandi, qui ambitionne d’être le prochain Bourgmestre de Bandalungwa, l’une des vingt-quatre communes de la ville province de Kinshasa.

« Bandal c’est Paris » ne semble être jusque-là qu’un vœu pieux. Car visiblement Bandalungwa ressemble à une vaste poubelle. C’est le constat amer fait par sieur Julien Babete Yandi lors de son récent séjour dans la capitale congolaise. A bâtons rompus, il a échangé avec quelques jeunes triés sur le volet sur la problématique de traduire en réalité le rêve « Bandal c’est Paris ».

Pour avoir travaillé pendant près de 25 ans dans l’administration de la République Française et avec sa casquette de Conseiller municipal d’un coin de la région parisienne, Julien Babete Yandi est incontestablement mieux outillé pour améliorer le vécu quotidien des habitants de sa commune natale.

« 3 S » c’est le slogan de l’Alliance des Jeunes Kinois sous le leadership de Julien Babete Yandi : « Savoir; Savoir-faire; Savoir-être ». Aux jeunes de Bandalungwa, ce Congolais de la diaspora a martelé : « Ensemble nous réussissons ».

Sans langue de bois, ni démagogie, Julien Babete Yandi a dit à ses interlocuteurs qu’il ne cherche pas à diriger Bandalungwa pour se faire de l’argent. En France, il mène une bonne vie. C’est plus la passion qui le motive à tirer Bandalungwa du gouffre. Il a déploré les maux rongent sa commune natale. Les mentalités doivent changer surtout au sein de la jeunesse ndaloise. L’hôte de marque a conscientisé ces jeunes qui ont adhéré à son projet de société.

Julien Babete Yandi est aussi en mesure de faire venir différents partenaires pour l’essor de Bandalungwa. Aussi, offre-t-il ses compétences au Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, au Vice-Premier Ministre en charge l’intérieur et Sécurité, Gilbert Kankonde, au Gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka. La balle est donc dans le camp de ces autorités compétentes en vue d’une éventuelle désignation.

Julien Babete Yandi s’est fait accompagner à Kinshasa de deux autres membres de la diaspora, sa proche et dévouée collaboratrice, Perpétue Mokoy, ainsi que de sieur Abraham Massala alias « King Foreman », le président de l’asbl « Les Amis de Fatshi » / France et de la plateforme « La Vision Fatshiste ».

Après avoir répondu clairement aux différentes préoccupations de l’assistance, Julien Babete Yandi a sollicité l’implication de tout un chacun pour la matérialisation de cette noble ambition. Ainsi a pris fin cette réunion tenue dans le domicile de César Babete sur avenue Kivu n30, à Bandalungwa’-Adoula. « Tout est bien, qui finit bien ».

James Mpunga Yende

Énergie : l’ingénieure Sandrine NGALULA MUBENGA la dame qui assure la régulation de l’Électricité en RDC

Sandrine NGALULA MUBENGA, Directrice Générale de l’Autorité de Régulation du secteur de l’Électricité (ARE),sort de son silence, elle éclaire la lanterne de l’opinion national et international sur le rôle et service de l’ARE , ainsi que les différentes actions qu’elle a réalisée depuis qu’elle régule le secteur de l’électricité en République Démocratique du Congo.

Assurer la régulation du secteur de l’électricité en République Démocratique du Congo, tout en garantissant l’équilibre et la transparence entre les différents acteurs ainsi que l’accès équitable des utilisateurs au réseau et à la protection des consommateurs, tel est le rôle que s’est assigné l’ARE sous l’égide de Sandrine NGALULA MUBENGA. En outre, l’ARE est responsable de tout c’est qui a avoir quant il s’agit de la production électrique, le transport, la distribution, la commercialisation, l’import et l’export de l’électricité en République Démocratique du Congo.

En effet, c’est depuis le 17 juillet 2020 que la mise en place des acteurs de l’Autorité de Régulation du secteur de l’Électricité a eu lieu, et à l’issue de laquelle elle a été nommée Directrice générale par le Chef de l’État Félix Tshisekedi.Contrainte de travailler à distance suite à la pandémie de coronavirus depuis sa nomination à la tête de l’ARE , Sandrine NGALULA MUBENGA n’as pas croisée ses bras pour apporter sa pierre à l’édifice.

Bien que confinée aux États-Unis cela ne l’as pas empêcher de travailler avec son équipe sur place pour réaliser les grandes choses. Depuis qu’elle a pris la commande de l’ARE, Sandrine NGALULA MUBENGA a réalisée plusieurs actions dont les résultats sont visibles et est parvenue à atteindre les objectifs trimestriels auxquels elle s’était fixé qui sont entre autres: La mise en place de l’ARE, l’obtention d’une reconnaissance continentale par la Banque Africaine de Développement, à travers le classement de la RDC dans l’indice de réglementation en électricité, la reconnaissance au niveau du communauté économique de l’Afrique Australe et Centrale, et d’autres associations régionales.

Afin de pourvoir mieux diriger ses actions, la Directrice générale de l’ARE, est en pourparlers très avancer avec la banque mondiale, usaid et power africa. Cette dame est aussi en contact avec des investisseurs comme général électrique qui doit investir en RDC avec 2 milliards de dollars américains, elle a également pris langue avec les acteurs, opérateurs, investisseur et partenaires. Venue pour débloquer et booster les choses, la patronne de l’ARE envisage dans un avenir proche contacter les ministres de Finance et du Budget pour que son secteur sois subventionnée en frais de fonctionnement pour faire avancer les choses.

Il sied de noter que hormis sa fonction de Directrice générale de l’ARE, Sandrine NGALULA MUBENGA est également professeur en génie électrique spécialisée en énergie renouvelable à l’université de Toledo aux États-Unis d’Amérique. Cette damea notamment inventée une voiture électrique hybride en y ajoutant une pile à combustible à hydrogène.

Ance Tony

[Restaurant en mode COVID-19] Koudia Koutsabalala: ventes à emporter et livraisons à Paris

Bis Repetita. Confinement oblige, le service traiteur Koudia Koutsabalala est à nouveau en mode pause. Mais le besoin de manger ne s’arrête pas là. D’où, le service traiteur Koudia Koutsabalala en collaboration avec la résistance Asoufa a mis en place des solutions à emporter ou en livraison à domicile dans paris.

Cette bonne table parisienne (Koudia Koutsabalala) a mis à la disposition de ses clients de quoi se régaler à domicile avec une cuisine congolaise à vous couper de souffle. Pour ce faire, Koudia Koutsabalala vous invite à la découverte d’une cuisine de l’essentiel « kolanda ekoti na mandefou na soutane te touna balembola mosapi whhuuuiiiiinnnn ». Une cuisine congolaise qui fait du bon avec du simple. Le goût est restitué dans sa vérité, sans ingrédient superflu. Les préparations s’épurent pour laisser toute sa place à la force du goût.

Nouvelle gamme:Du bouillons
Du gombo bée Ntaba 7 €
Du pondu comme ça 6 € bcp a 5 €
Du pondu à madesu nsaki madeso 7 € bcp 5 €
Du madesu 5 €
Le makayabu 5 €
Poisson BRAISER 7 €
Aille de poulet 5 €
Cuisse de poulet 5 €
Pomme sauter plus cuisse de poulet 7 €

Ce service traiteur expérimenté se trouve sur 52 bis rue Vitruve 75020 Paris. Pour plus d’informations, veuillezcontacter les 0617164822; 0628615663.

Axe nord sud media publireportage